DSCN0012

Le Vénérable Thupten Ngodup est né le 13 Juillet, 1958 à Phari, au Tibet. Pendant son enfance il a développé une grande compassion pour les autres, y compris un grand amour pour les animaux. En 1966, lui et sa famille ont fui le Tibet envahi par les communistes chinois par le biais du Bhoutan pour arriver à Dharamsala, en Inde du Nord.

 

 

A Dharamsala, il a pris l'ordination de moine au monastère de Nechung Dorje Drayang Ling en 1970 à l'âge de douze ans. Le monastère de Nechung était réétabli en exil , Thupten Ngodup a été l'un de la première vague de nouveaux moines. En raison de ses qualités et de talents artistiques, il est devenu maître sculpteur et chef des Rituels, adjoint au Protecteur du Nechung pendant la transe .

 

Après la disparition du précédent médium, Lobsang Jigme, en avril 1984, une période de trois années s’est écoulée sans qu’il n’y ait eu de manifestation de l’Oracle de Nechung. Les moines Nechung et la communauté tibétaine priaient pour un retour rapide d'un nouveau Kuten. Le 31 Mars 1987, le Vénérable Thupten Ngodup est entré en transe spontanée pendant l’ offrande annuelle au Protecteur lors de la cérémonie du monastère de Drepung, faite cette année là au monastère de Nechung, Dharamsala. Des signes montraient qu'il pourrait bien être le prochain Nechung Kuten.

 

Sa Sainteté le dalaï-lama , prévenu, lui a fait faire une retraite prolongée et l’a engagé à pratiquer afin de stabiliser ses capacités. Et le 4 septembre 1987, il a été pleinement reconnu comme le kuten de Nechung, l'Oracle du Tibet. Depuis ce jour , le Kuten Nechung se livre à des méditations approfondies,des rituels et des retraites pour maintenir la connexion profonde qu'il a avec l'Oracle Nechung.

 

Les Médiums de Nechung sont toujours ordonné moines. Dans le passé, ils sont venus de divers monastères au Tibet. Il représente une figure importante pour le peuple tibétain et le bouddhisme , il occupe un poste de grande responsabilité dans le gouvernement tibétain.

 

Le monastère de Nechung

 

Nechung Dorje Drayang Ling monastère a une place importante dans l'histoire du Tibet, c'est le siège de Nechung, l'oracle d'État du Tibet. Le monastère d’origine au Tibet se trouve juste en dessous de celui de Drepung,il  se situe à quatre miles à l'ouest de Lhassa, la capitale du pays. Le monastère rétabli en exil est à Dharamsala, Himachal Pradesh, en Inde. Il ya trois centres Nechung aux États-Unis - New York, San Francisco et Hawaii.

 

 

Les racines de Nechung remontent au  8ème siècle après JC, du temps du règne du roi Trisong Deutsan. À l'époque, le maître bouddhiste indien Padmasambhava, Guru Rinpoché a nommé Pehar pour  être protecteur du Tibet et du bouddhisme au temple de Samye.

 

Un petit temple a été construit par le fils de Trisong Deutsan's, Mune Btsanpo, à l'emplacement actuel du monastère Nechung, au Tibet . Ba Pelyang devint le premier abbé et une image de la déesse Tara  a été porté de Samye dans ce monastère, nommé à l'époque «Nechung Yulo Ko" (la Terre Pure de Tara). À cette époque, Samye, le premier institut du Tibet monastique, était connu comme Nechen (le grand monastère), et Nechung (le petit) était un sanctuaire dédié à Pehar.

 

Au 16ème siècle, le 2e dalaï-lama (1476-1542) a développé une relation étroite avec Nechung comme étant son protecteur personnel. La lignée des médiums a été officiellement créé à cette époque. Le monastère fut reconstruit sous le règne du Grand 5e Dalaï Lama, Ngawang Lobsang Gyatso (1617-1682), qui a également été le principal architecte du monastère, et l'a rebaptisé Nechung Dorje Ling Drayang (immuable Lieu de sons mélodieux ). C'est sous son avis et sur ses conseils que Nechung a été élargi en 1681 et achevé  en 1683 pendant la régence de Desi Sangyé Gyatso. Le Grand V ème Dalaï Lama a désigné l'oracle Nechung pour être le protecteur en chef du Tibet, son gouvernement et son peuple, responsable de la paix et l'harmonie sur la terre. Depuis lors, le monastère est resté la demeure officielle de l'oracle d'État du Tibet.

 

Le 5e dalaï-lama a aussi composé Drayang-Ma ( Chant Mélodique), un texte de pratiques et d'invocation de la protection, qui a été retenu dans les rites monastiques. D’ autres prières spécialisées, les rituels et la formation de nombreuses lignées ont été lancés dans le monastère ; ces pratiques ont été préservées jusqu'à aujourd'hui. Le monastère a connu une relation particulière avec le 13 ème Dalaï-Lama, Thupten Gyatso (1876-1933), celui-ci comptait beaucoup sur Nechung . Le Protecteur du Nechung a donc été souvent consulté pour les affaires spirituelles et temporelles du gouvernement tibétain et sur la succession des dalaï-lamas.

 

 

 A BRIEF BIOGRAPHY

The Venerable Thupten Ngodrup was born in July 13, 1958 in Pari, Tibet.  As a child, he was artistically gifted, and had great compassion for others, including a great love for animals.  In 1966, he and his family escaped Tibet by way of Bhutan to arrive in Dharamsala, Northern India.

 

There in Dharamsala, he took ordination as a monk at Nechung Dorje Drayang Ling Monastery in 1970 at the age of twelve. Nechung Monastery was just beginning to get reestablished, and Thupten Ngodrup was one of the first wave of new monks.  Due to his qualities and artistic abilities, he quickly rose to the position of Sculptor Master and Chief Ritual Assistant to the Nechung Protector while in trance.

 

After the passing of Lobzang Jigme, the previous Medium in April 1984, there was a gap of three years when there was no presence of a Medium for the Nechung Oracle.  The Nechung monks and the Tibetan community requested for the rapid appearance of a new Kuten in daily prayers.  On March 31st, 1987, the Venerable Thupten Ngodrup entered into his first spontaneous trance, during Drepung Monastery’s annual offering ceremony to the Protector at Nechung Monastery in Dharamsala.  He displayed signs that he may indeed be the next Nechung Kuten. 

 

His Holiness the Dalai Lama advised that he conduct an extended retreat and engage in special meditations and rituals to ripen and stabilize his abilities.  On September 4th, 1987, he was fully recognized to be the Medium of Nechung, the Tibetan Oracle.  To this day, the Nechung Kuten engages in extensive meditation, rituals and retreats to maintain the profound connection he has with the Nechung Oracle.

 

The Nechung Mediums are always fully ordained monks.  In the past, they have come from various monasteries in Tibet.  In recent times, the Nechung Kuten has been a monk from Nechung Monastery itself.  He is an important figure for the Tibetan people and Tibetan Buddhism, and holds a position of great responsibility in the Tibetan Government.

 

Nechung Monastery

 

Nechung Dorje Drayang Ling Monastery has an important place in Tibetan history as the seat of Nechung, the State Oracle of Tibet.  The original Nechung Monastery lies just below Drepung, four miles west of Lhasa, the nation’s capital.  The reestablished monastery in exile is in Dharamsala, Himachal Pradesh, India.  There are three Nechung centers in the United States — New York, San Francisco, and Hawaii.

 

Nechung’s roots must be traced back to the 8th century AD, during the reign of King Trisong Deutsan, to understand its significance in Buddhist culture and Tibetan history. At the time, the Indian Buddhist master Guru Padmasambhava appointed Pehar to be Protector of Tibet and Buddhism at the temple of Samye.

 

A small temple was built by Trisong Deutsan’s son, Mune Tsanpo, at the present site of Nechung Monastery in Lhasa site.  Ba Pelyang became its first abbot and an image of the goddess Tara was brought from Samye to this monastery, aptly named at the time to be “Nechung Yulo Ko” (the small pureland of Tara). At that time, Samye, Tibet's first monastic institute, was known as Nechen (the Larger place), and at Nechung (the Smaller place) was a shrine dedicated to Pehar.

 

In the 16th century, the 2nd Dalai Lama (1476-1542) established initial contact and developed a close relationship with Nechung as His personal protector.  The lineage of the Mediums was officially established at that time.  The monastery was rebuilt during the reign of the Great 5th Dalai Lama, Ngawang Lobsang Gyatso (1617-1682), who was also the principal architect of Nechung Monastery, and renamed it Nechung Dorje Drayang Ling (Immutable Place of Melodious Sound). It was under His advice and guidance that Nechung was expanded in 1681 and completed in 1683 during the regency of Desi Sangye Gyatso.  The Great 5th designated the Nechung Oracle to be the chief protector of Tibet, its’ government and people; and responsible for peace and harmony on earth.  Since then, the monastery has remained the official abode of the State Oracle of Tibet.

 

The 5th Dalai Lama also composed Drayang-Ma (Melodic Chant), a text of self-generation practice and an invocation of the protector, which was incorporated into the monastic rites.  Other specialized prayers, rituals and training of many lineages were initiated into the monastery's practices and have been preserved until the present time. The monastery shared a particularly special relationship with the Great 13th Dalai Lama, Thupten Gyatso (1876-1933), who relied on Nechung extensively.  The Nechung Protector therefore has been the main consultant dealing with the various spiritual and temporal matters of the Tibetan government and the succession of Dalai Lamas.